Le Club des Lecteurs Numériques

Maman va être fière de moi : j’ai enfin été accepté dans un club ! Et pas n’importe lequel : le Club des Lecteurs Numériques, une entité quasi prophétique qui accueille bon nombre de pointures ! Pour preuve, ses fondateurs ne sont autres qu’Aldus, le grand spécialiste des liseuses et du numérique par-delà l’éternel, et Delphine, talentueuse blogueuse qui a élevé la lecture au rend d’art ancestral ! Dans les rangs du CLN, on retrouve également des personnages étonnants dont le charisme n’a d’égal que la prestance*, pensons notamment à deux jeunes femmes : l’une, surnommée la Dame, est éternellement dissimulée sous un chapal de noble confection; l’autre, uniquement connue sous le mystérieux prénom de Pauline, passe une bonne partie de son temps derrière de somptueux grimoires.

Le Club des Lecteurs Numériques, qu’est-ce que c’est ? La première règle du Club est de ne pas parler du Club… La seconde règle est d’oublier la première, car il serait stupide de ne pas parler du Club ! Pour résumer, il s’agit de rassembler une vingtaine de lecteurs et/ou blogueurs autour de l’édition numérique. En temps normal, chaque membre du CLN choisit librement les livres numériques qu’il désire lire et chroniquer, mais le Club sera régulièrement amené à se réunir autour d’une publication commune, que l’ensemble des membres sera tenu de disséquer le plus finement possible.

Le Souffle Numérique n’ayant pas pour vocation d’être un blog de lecture, vous comprendrez aisément que j’ai désiré rejoindre le Club avant tout pour le côté numérique. Si chaque membre du CLN a ses propres motivations, ce qui en fait un groupe riche et mystérieux qu’il vous tardera de suivre, il s’agit principalement pour moi de découvrir et de mettre en valeur le travail des éditeurs 100% numérique, même si je serai sans doute amené à critiquer les travaux d’éditeurs « traditionnels ». C’est un véritable plaisir pour moi de participer à cette sympathique initiative ! Editeurs, auteurs, lecteurs, n’hésitez d’ailleurs pas à me suggérer quelques œuvres pour mes prochains billets CLN.

Au passage, vous remarquerez certainement la présence de cet adorable logo sur certains de mes prochains articles :

Il s’agit du label « Certifié 100% CLN, élevé en liseuse et nourri à l’e-ink », qui vous permettra de comprendre l’affiliation du dit-article au Club des Lecteurs Numériques. Notons que le Kindle de la photographie n’est pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit de celui d’une certaine The Buried Talent.

Découvrez déjà les premières critiques des membres du Club sur le blog de ce dernier, nous vous y attendons nombreux !

* Cet article est lauréat du Haricot Awards 2012 de la meilleure interprétation masculine

Publicités

8 réflexions sur “Le Club des Lecteurs Numériques

  1. Merci pour cet article qui m’a bien fait rire (mais pas que). A très bientôt pour la suite des aventures du club (dès que j’aurai passé l’oral de mon concours, je serai complètement dispo !)

  2. Pfff… encore un truc de copinage ! Il a raison l’autre de dire que tu es un infiltré à la solde des éditeurs numériques qui sont là pour démolir l’auto-édition la VRAIE (celle qui fait de magueunifiqueux pédéhèf)
    Méfies-toi, on t’as à l’oeil ! XD

    Ouais, je suis une blogueuse aigrie (en plus d’être parano :P) qui n’a pas été acceptée dans ce klüb

    (d’un autre côté, je n’ai jamais postulé, je n’aime pas le côté « lecture forcée », mauvais souvenir d’école sans doute, et l’aspect discussion ne m’intéresse que si je n’ai pas été « obligée » de lire le bouquin avant et que la discussion est impromptue, sur rendez-vous, j’ai beaucoup de mal, donc, c’est vraiment pas pour moi… Mais bonne participation à toi et pis aux autres 😉 )

  3. Oh là là, non, « grand spécialiste des liseuses et du numérique par-delà l’éternel », je vais disparaitre dans le sable. En tous cas, bravo pour la petite présentation de notre club! J’ai hâte que nous atteignions un rythme de croisière et pouvoir se rencontrer tous!

  4. Merci pour vos commentaires !

    @Paumadou Tu as complètement raison, le CLN est composé uniquement de vils corrompus, mais que tout le monde envie ! Plus sérieusement, sans postuler -et ce ou que ce soit- il est dur d’être accepté ! Et le CLN n’est pas de ce genre de société secrète qui recrute mystérieusement ses membres en les démarchant directement ! 🙂 Pour le côté lecture forcée, j’ai aussi connu ça, mais dans ce cadre-ci, il s’agit surtout de pouvoir échanger, et le côté « forcé » n’est pas si dramatique puisqu’il nous permet de lire des choses inhabituelles. D’autant plus qu’il se limite à une lecture tous les deux mois, ce qui reste discret !

    @ Tous les autres : Oui, le CLN se met doucement en place. Moi-même, je ne m’y mets « sérieusement » qu’à partir de maintenant. Ma première critique est publiée ! 🙂 Pressé de passer aux choses sérieuses ! A très bientôt !

    • J’ai hâte de vous rencontrer, car je ne suis pas du tout une blogueuse aguerrie, même si en mettant un petit commentaire en bas d’un site, je me suis retrouvée membre de ce charmant club ! Je culpabilise un peu sur mes lectures numériques qui sont parfois de qualité (fables de la fontaine), parfois moins : le catalogue Ikea ou les applis-livres-jeux. Bref, pas toujours de la belle prose ! Mais, il faut de tout pour faire des livres et je m’attache à des lectures téléphoniques de petit format jeunesse-pratique-tourisme. Je suis en train de faire une critique des guides de voyages Lonely Planet pour mon blog. Je vais lire vos blogs très vite. @alicecousin

      • Tes lectures m’ont l’air plutôt amusantes pourtant ! Bon, je ne passerai pas des heures sur le catalogue Ikéa, mais il n’y a pas de honte ! Je pense qu’aucune lecture n’est honteuse, du moment que le lecteur l’apprécie. Et puis, ne lire que du La Fontaine serait très vite lassant ! 🙂

        Merci pour ce commentaire, et à bientôt dans le Club ! 😉

      • Y’a pas de honte à lire le catalogue Ikéa en numérique ! Je trouve que c’est une excellente lecture numérique (et qui a l’avantage d’être dispo pour tout le monde avant la sortie « papier »), j’ai été la première à me jeter dessus quand il est sorti ! ^_^
        Et ça m’a pas empêcher d’aller chercher une version papier quelques jours après…
        (au moins les commerçants ont compris l’intérêt du numérique XD )
        Bon, si j’étais militante à fond pour le numérique, j’en ferai une critique (ya des trucs marrants : la chaise étagère, le salon où on regarde la télé à travers l’échelle de la mezzanine…) mais on me prendrait pour une folle 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s