Menu Cthulhu

Toi qui entre ici, abandonne tout espoir

Il n’y a encore pas si longtemps, je vous parlais ici du grand retour des Livres dont vous êtes le héros, à travers la fameuse Bibliothèque infernale, de Neil Jomunsi, éditée par les Studios Walrus. Et bien figurez-vous que Neil, plus furieux que jamais, a remis le couvert, sous un format plus court, à travers un nouveau Livre dont vous êtes le héros : Menu Cthulhu. Pour ceux qui ne connaissent pas le concept des livres jeux, je vous invite à consulter ma revue de la Bibliothèque infernale, qui l’expliquait dans les grandes lignes.

Furieux le Neil Jomunsi ? Absolument ! Car à travers Menu Cthulhu, il est bien décidé à vous tuer, et à condamner en même temps l’humanité toute entière ! Bon, rassurez-vous, c’est en tant que narrateur du livre qu’il tient à vous tuer, je ne pense pas qu’il ait quoi que ce soit contre vous chers lecteurs.

Le narrateur que vous aurez à incarner ici en est aux prémices d’une grande carrière… dans la restauration rapide. Oui, vous serez ici un jeune employé de Fast Food, encore consciencieux et travailleur, pour votre plus grand malheur. Car par le plus grand des hasards, il a fallu que la fin du monde débute dans les cuisines du restaurant dans lequel vous travaillez, dans le frigo plus exactement.

Le topo de cette aventure est simple et tient en une rime : un monstre gourmand et tentaculaire a décidé de sortir du frigidaire. Et vous voilà coincé dans un fast-food apocalyptique, avec les rares clients restés jusqu’à la fermeture, qui ne sont pas forcément tous des lumières. Grande nouvelle pour ce livre-jeu : vous allez mourir ! Et oui, vous aurez beau faire tous les choix possibles et inimaginables, vous n’en réchapperez tout bonnement jamais. Il y a des jours comme ça…

Ce livre dont vous êtes le héros est bien plus court que son grand frère, et les Studios Walrus ont bien évidemment répercuté cela sur son prix (0,99€). L’idée est avant tout ici non pas de vivre une aventure, mais bien d’expérimenter les différentes morts possibles de votre personnage. C’est au final assez intéressant car il faut bien avouer que la mort est un des facteurs les plus ludiques du livre-jeu. On regrettera simplement de ne pas trouver une seule échappatoire, pas la moindre. Mais que pouvait vraiment faire un employé de fast-food contre une pieuvre tentaculaire et démoniaque ?

Et comme le dit la publicité : pour ta santé, évite de manger trop gras, trop sucré, trop salé !

Retour écrit pour le club des lecteurs numériques

Vous aimerez aussi

>Revue de la boîte de Schrödinger

> Revue de la Bibliothèque Infernale

Publicités

Une réflexion sur “Menu Cthulhu

  1. Pingback: MENU CTHULHU | Le Walrus Bookstore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s