Tout savoir (ou presque) sur le lecteur numérique

Crédits photo : Mike Licht

Si vous êtes passés à côté la semaine dernière, sachez que les résultats du baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique en France sont tombés. Sautons sur l’occasion pour en apprendre un peu plus sur cette bête sauvage qu’est le lecteur numérique français !

Piqure de rappel avant de commencer : le lecteur numérique, quésako ? Il s’agit simplement, messieurs dames, de quiconque consulte des textes en support numérique, que ce soit sur un ordinateur, un smartphone, une tablette numérique ou encore une liseuse. Naturellement, une définition aussi large perd un peu de sens car elle concerne à peu près tout le monde (l’étude souligne ainsi que les Français passent en moyenne 57 minutes par jour à consulter des textes numériques). Pour souligner l’existence de « lecteurs numériques » au sens de lecteurs de livres numériques, le baromètre différencie les « utilisateurs de livres numériques » des autres.

Que savoir sur les lecteurs numériques français ?

  • Ils sont peu : 14% des personnes interrogées aurait déjà lu un livre numérique (ce qui, sans être énorme, est tout de même plus du double que le semestre dernier).
  •  Ils lisent beaucoup : 65% d’entre eux ont lu un livre papier il y a moins d’un mois, contre 45% chez les lecteurs non numériques.
  •  Ils ne sont pas (tous) des pirates : Seuls deux lecteurs numériques sur dix avouent avoir déjà eu recours à une offre illégale.
  •  Ils sont prêts à payer : 58% des lecteurs numériques déclarent avoir payé la plupart de leurs livres numériques, 41% préfèrent quant à eux l’offre gratuite, que l’on sait large sur Internet.
  •  Ils préfèrent le paiement à l’acte : L’offre privilégiée est le paiement à l’acte (64%), devant le prêt numérique (20%), l’abonnement (7%) ou la location (7%).
  •  Les livres numériques ne font pas l’unanimité :  78% des personnes interrogées n’envisagent pas la lecture d’un livre numérique.

Pour résumer, ce baromètre nous est très utile pour dresser une image de la lecture numérique en France. Nous sommes ici loin d’un portrait d’opposition entre le papier et le numérique, puisque la plupart des lecteurs numériques sont aussi de très grands adeptes du papier. Néanmoins, l’attachement au papier est clairement marqué chez les lecteurs non numériques. Actuellement, la lecture numérique est donc surtout une activité complémentaire de la lecture papier. Jusqu’ici, le support le plus utilisé est l’ordinateur portable, même si les lecteurs numériques ont tendance à être équipés en tablettes et liseuses, nombre de lecteurs utilisent également leur smartphone pour la lecture de livres.  Pour terminer, le numérique n’apporte jusqu’ici ni de nouveaux modes de lecture, ni de nouveaux lecteurs. Reste à voir ce que l’avenir nous réserve…

Pour plus d’informations sur le baromètre, je vous invite à consulter les sites de la SOFIA, du SNE ou de la SGDL, sur lesquels l’étude sera consultable au plus vite.

 Vous aimerez aussi

> Pour ou contre la publicité dans les livres

> Qui sont les méchants du numérique ?

Advertisements

3 réflexions sur “Tout savoir (ou presque) sur le lecteur numérique

  1. Je me demande si beaucoup de lecteurs ne sont pas a priori hostiles au numérique parce qu’il pense que celui-ci va mettre fin au livre papier, ce dont ils ne veulent pas. Présenter la lecture numérique comme un complément intéressant, un outil de plus, ce qu’il est effectivement, ne pourrait-il vaincre certaines tiédeurs envers les liseuses ?

    • L’enquête montrait en effet que les gens hostiles au numérique l’étaient pour l’inconfort de lecture et l’attachement au papier. Sans aller jusqu’à la crainte de voir le papier disparaître, je pense qu’il s’agit aussi d’une sorte de « technophobie ». Tout comme de nombreux lecteurs numériques sont technophiles, je suppose que de nombreux « anti-numériques » refusent simplement de s’intéresser à ce nouveau support, et je peux les comprendre. On peut supposer que la popularité de certains supports, comme la tablette, va convertir les non lecteurs « malgré eux », qui réaliseront un jour qu’ils lisent numérique, et que cela ne leur empêchera pas de lire également du papier !

      merci pour ce commentaire ! 🙂

  2. Pingback: Semaine 46- La revue de Web « Agaboublog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s