Vos bonnes résolutions d’auteur

Janvier, tout le monde le sait, c’est le mois le plus éloigné de noël, le mois des grands froids, de la revente des cadeaux, des kilos en trop, des bonnes résolutions qui s’envolent. Bref, janvier est le mois du désespoir, et il est donc toujours délicat d’écrire des articles durant cette période tragique. Mais plutôt que de vous laisser vous apitoyer sur votre sort, le Souffle numérique va tenter de vous donner un petit coup de boost pour cette année qui sera assurément placée sous le signe de l’écriture ! Il est donc grand temps de prendre vos bonnes résolutions d’auteur :

  1. Ne pas rêver ! Avant tout, votre première résolution d’auteur doit être d’abandonner toutes vos autres résolutions ! Dur de faire un travail complet sur soi, donc autant se concentrer sur l’écriture, d’autant plus que votre entourage vous pardonnera bien vos travers, car les auteurs sont des gens complexes et difficiles à cerner dans l’imaginaire collectif. Bref, ce n’est pas cette année que vous cesserez de dire du mal des gens, que vous arrêterez le café, que vous ne mangerez plus de chocolat ou que vous vous mettrez au sport !
  2. Dresser votre planning d’auteur : L’année vient de commencer, vous troquez donc votre calendrier de l’avent contre un vrai calendrier d’adulte, et c’est le moment de le remplir ! Cette année, vous vous fixerez des objectifs précis, et vous tâcherez de vous y tenir ! Je veux donc que vous ayez fini votre premier jet en février, votre relecture en mars et votre correction en avril ! C’est un ordre !
  3. Ordonner vos projets d’écriture : Vous avez différents projets d’écriture ? C’est une bonne chose ! Mais en 2012 vous serez quelqu’un d’ordonné (surtout à présent que vous avez un calendrier). Ne pensez-donc pas accumuler les projets : vous écrirez vos livres les uns après les autres, et ne commencerez pas un projet avoir d’en avoir terminé un autre ! Vous aurez tout de même le droit, voire le devoir, de rédiger scrupuleusement vos idées de projet quelque part. Une idée non notée est une idée perdue…
  4. Quantifier vos progrès : Cette année, vous l’avez compris, c’est du sérieux ! Ne pensez même plus écrire au fil de la plume en vous laissant porter par l’inspiration, c’est fini tout ça. Désormais, vous devenez une machine de guerre dans l’écriture. Pour cela, il sera nécessaire de quantifier votre avancée. Il paraît en effet qu’on ne tient pas une bonne résolution si elle ne contient pas un objectif précis : ne dites pas « je vais faire du sport », mais « je vais faire deux heures de piscine par semaine ». En termes d’écriture, fixez-vous un objectif de mots par jour ou par semaine. Pour vous, disons à la louche un objectif de 1000 mots par jour, sauf week-end et jours fériés ! Pas une seconde à perdre : n’oubliez pas que vous devez me remettre votre premier bouquin pour avril, et que vous ne commencerez pas vos autres projets avant qu’il ne soit terminé !
  5. Tenir la routine : Une dernière résolution pour la route, car je vous sens plein de verve et d’énergie en ce début d’année ! Il s’agira pour vous de devenir le parfait routinier, tout l’inverse de ce que supplie votre conjoint depuis des années (mais n’oubliez pas la résolution première) ! Je vous en ai déjà parlé ici, la routine d’auteur me paraît très importante. Ecrivez régulièrement, si possible lors d’un rendez-vous quotidien avec la plume, de manière à ne jamais la lâcher ! Difficile de développer la peur du cheval si vous êtes toujours en selle.

Bref, c’est sur cette image belle et poétique que je vais clore cet article, en vous laissant méditer sur vos toutes nouvelles résolutions. Amis auteurs, je compte sur vous pour partager à votre tour vos bonnes résolutions d’écriture, et vous souhaite une année pleine d’inspiration et de génie !

Vous aimerez aussi

> Peut-on tout vendre en numérique ?

> Comment devenir un auteur ?

Crédits photos

Advertisements

14 réflexions sur “Vos bonnes résolutions d’auteur

  1. « Une idée non notée est une idée perdue… »
    L’année dernière, j’ai arrêté de noter mes idées le 6 janvier 2011, après 1h de brainstorming. J’avais assez de projets pour les dix années à venir ! 😉 (résultat, j’en ai écrit un, les autres sont toujours dans les cartons ! XD)

    Dis donc t’es ric-rac sur pas mal de truc ! Un à la fois, l’un après les autres… même si l’accumulation/mélange n’est pas bon, un seul projet à la fois c’est d’un ennui !
    Bon allez, moi, c’est juste tenter de tenir mon planning (et de ne surtout pas me le charger d’une manière particulièrement… irréaliste) et puis publier un max (minimum 8 trucs, comme l’année dernière quoi)
    Bon, ben maintenant y’a pu qu’a !
    (sinon, t’es sûr pour le sport ? Parce que tous les ans je me dis que et j’y crois vraiment… 😛 )

  2. Ça dépend aussi de ce que l’on entend par un projet à la fois… Pour ma part, je suis sérieusement sur un projet de roman (la préparation est en passe d’être terminée) et je songe déjà aux prochains, notant par moment quelques idées sur un bout de papier électronique.

    Et à côté de ça, j’ai le blog et la collection de polars dont je m’occupe chez NL. Et quelque chose me dit que j’aurai bientôt un roman SF à beta-lire…

    Cela étant dit, je suis tout de même d’accord avec toi 🙂

  3. Vous seriez pas en train de parler de moi ? #perspicacité

    @TheSFreader Merci pour le lien, j’y jetterais un œil ! Cette manie de toujours diriger vers des sites en anglais ! :-p

    @Paumadou Je suis « ric-rac’ comme tu dis Pauline, mais après chacun ses méthodes de travail, à chacun de s’adapter. Certains peuvent travailler en écoutant de la musique, d’autres ont besoin d’un silence parfait, à chacun de voir s’il est capable ou non d’accumuler des projets.

    Je pense que le risque à vouloir tout faire en même temps est de finalement ne rien faire du tout. Il ne faut pas non plus que le lancement d’un nouveau projet soit une excuse pour abandonner le précédent.

    Et pour le sport, c’était bien tenté mais non, remettons à l’année prochaine ! 😉

    @JBB Oui, réfléchir à un projet est différent de le commencer. Il est impossible de s’empêcher de réfléchir à d’autres projets, et recommandable de prendre quelques notes quand c’est le cas, mais mieux ne vaut pas commencer ce nouveau projet, au risque d’abandonner le précédent en cours de route. Courage pour ton livre et pour ton travail chez Numerik.livres ! L’année s’annonce chargée ! 🙂

    Merci pour vos commentaires !

  4. Pingback: Mon bilan de l’année 2011 | Jean-Basile Boutak, écriture & lecture numérique

    • Damn it ! Je déteste l’anglais ! :-p Non je plaisante, et puis tant que je ne suis pas condamné à lire 50 livres en anglais comme tu nous a promis de le faire ! ^^

  5. Trois mois relecture comprise ? Sans rien mélanger ? J’ai changé de tactique depuis la fin de l’année dernière et la relecture est beaucoup plus rapide depuis qu’au contraire, j’entrelace les textes. Ecriture, relecture rapide. Pause. Autre bouquin et relectures du premier. Les erreurs, redites et autres me semblent tout à coup beaucoup plus visibles.
    Bonne chance pour ton planning !

    • Je suppose que j’ai encore un rythme et une méthode à trouver ! Mais mêler plusieurs projets ne me réussit pas. Je préfère finir un projet, le corriger, puis passer à un autre. Toujours finir un livre avant de le relire, toujours finir un livre avant d’en commencer un autre !

      Merci pour ton commentaire ! 😉

      • Je crois (c’est un conseil que je vois pas mal chez les auteurs auto-publiés) qu’Isa Lise a raison sur un point : Entre un livre et sa relecture, laisser mûrir dans un tiroir au moins un mois…

        Ca permettrait de récupérer un peu de distance, perdue dans l’implication de l’écriture.
        Si tu profites de ce mois pour attaquer un autre livre, c’est autant de gagné.

        Pareil, une autre technique est de se faire « lire » le livre par un logiciel, ou bien de changer de fonte et de taille de caractères.

        Pour la chasse aux fautes d’orthographes/grammaire, une technique est de commencer par la dernière phrase et de remonter…

        Mais si ça se trouve, tout ça c’est des recettes de grand-mère… Celle qui m’a légué sa boule de cristal 😉

      • Non, je pense que c’est une très bonne idée de laisser un peu de temps entre écriture et relecture, ou à la limite de laisser un premier beta lecteur faire une première relecture pendant que tu commences autre chose.
        Il faut juste veiller à ne pas oublier un projet !

        Pour tes autres techniques, j’ai quelques doutes : lire à l’envers pour repérer des fautes ? Il faudrait que nous contactions un manitou de la correction qui pourrait nous donner d’autres remèdes antiques ! 😉

      • Oui, lire à rebours, pour voir chaque phrase individuellement, et sans se faire « emballer » dans l’histoire. Garder l’oeil du correcteur et non celui du lecteur ou de l’auteur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s