Amazon et la fanfiction

Vous remarquerez que je suis assez porté sur Amazon en ce moment ! Après un article dédié au programme KDP Select, j’ai décidé de rester sur ma lancée et de vous parler de Kindle Worlds, une autre fantaisie du site américain qu’il m’a paru intéressant d’aborder ici, puisque cela me permettait de faire d’une pierre du coup en évoquant dans le même temps le sujet de la fanfiction, qui est directement concerné ici. Dédions donc ce nouvel article au Kindle Worlds, avant de laisser Amazon de côté quelque temps…

kindle-wordsQu’est-ce que la fanfiction ?

Pour débuter cet article, je me devais dans un premier temps d’évoquer la fanfiction, concept qu’il vaut mieux connaître pour comprendre ce que propose Amazon avec son Kindle Worlds. La fanfiction (souvent contractée en « fanfic« ), comme son nom l’indique, est une fiction écrite par des fans. Jusque là, je dois avouer que je ne me suis pas trop foulé sur la définition ! Pour être plus clair, il s’agit d’un phénomène littéraire qui s’est popularisé grâce à Internet, et qui consiste à écrire un récit qui s’inspire largement d’un univers de fiction connu.

A la base de toute fanfiction se trouve un fan désireux de développer un univers qu’il chérit, que ce dernier soit issu d’une saga littéraire (Harry Potter et Twilight sont les plus connus), cinématographique (Euh… Harry Potter et Twilight sont toujours les plus connus ! Mais citons plus justement Star Wars ou Matrix), vidéoludique (Halo, Pokémon, Final Fantasy, Assassin’s Creed…) ou encore du monde des Mangas (One Piece, Naruto, Bleach et bien d’autres !). Bref, la fanfiction s’inspire d’un univers fictionnel assez riche pour proposer de nouvelles fictions en réutilisant les personnages et le contexte de l’œuvre originale.

On peut découvrir de nombreux types de fanfics. Certaines cherchent simplement à développer l’univers original de l’œuvre, par exemple en s’intéressant à un personnage secondaire et en lui créant une histoire complexe. Je citerai par exemple ici la grande fascination des fans de Star Wars pour le personnage de Boba Fett, un simple homme de main de la trilogie originale qui a su s’attirer les faveurs de millions de fans malgré les quelques minutes passées à l’écran dans le tout premier film. D’autres fanfics vont plus loin en modifiant le récit original pour inventer de nouvelles fins à leurs œuvres favorites. Et si Voldemort avait réussi à faire sombrer Harry Potter vers le côté obscur (non, je ne mélange pas du tout les œuvres !) ? Et si Edward s’était contenté de dévorer Bella comme tout vampire digne de ce nom aurait dû le faire ?

Enfin, pour clore cette petite présentation de la fanfiction, il faut noter que le phénomène touche la plupart des genres littéraires : aventure, policier, drame, horreur… Néanmoins, nombreux sont les fans à pencher vers la romance quand il s’agit de retravailler leur œuvre préférée. La fanfiction est souvent l’occasion d’inventer des histoires d’amour plus ou moins évidentes entre les personnages clefs d’un univers. C’est ainsi que la fanfic est souvent le théâtre d’amourettes loufoques : Harry et Hermione, Hermione et Drago, Harry et Drago… Il y en a pour tous les goûts ! Notons au passage que le sulfureux bestseller Fifty Shades of Grey est à l’origine une fanfiction de Twilight retravaillée pour enlever toute mention à l’univers original.

Harry et Drago« Cessons de nous cacher, Harry : tout le monde sait pour nous deux ! »

Faut-il être pour ou contre les fanfictions ?

Face à l’épineux sujet de la fanfiction, on trouve de nombreux détracteurs et tout autant d’admirateurs. D’un côté, certains y voient un hommage et une belle occasion de poursuivre une création que l’auteur a cessé de travailler, et de l’autre certains y voient une attaque aux droits d’auteur et un vol de propriété intellectuelle. Naturellement, les créateurs de l’univers original sont les premiers à se placer pour ou contre cette pratique. Certains auteurs vont se sentir dépossédés de leur création tandis que d’autres seront ravis de voir qu’ils ont su créer autant d’engouement autour de leur œuvre.

Il me paraît finalement assez naturel de tendre vers la sympathie pour les textes de fanfiction. Premièrement, parce qu’en tant que tels, ils ne se placent jamais au-dessus de leur œuvre référence, et sont donc effectivement plus proches de l’hommage que du vol, et deuxièmement parce que les fanfictions sont avant tout des textes écrits par passion, et diffusés gratuitement sur Internet, par et pour les fans.

Par ailleurs, j’ai toujours trouvé que certains univers méritaient amplement d’être repris par une horde ce créateurs, tant ils sont profonds et complexes. Les fans de Star Wars ne seront pas sans savoir que de multiples auteurs de talent, comme Kevin J. Anderson, ont développés l’univers des films en long, en large et en travers, et parfois avec plus de profondeur que Georges Lucas en personne !

Kindle Worlds et les fanfictions

Peut-être serait-il temps ici d’aborder enfin le sujet qui nous intéressait en premier lieu : à savoir le Kindle Worlds d’Amazon ! Pour revenir vers notre site de e-commerce favori, Amazon a récemment essayé de s’attaquer au marché de la fanfiction, conscient que des milliers, voire des millions de textes « dormaient » sur Internet, et qu’il y avait peut-être matière à créer un nouveau marché. Kindle Worlds est donc une nouvelle plateforme de publication qui permet de monétiser les fanfictions, ou tout du moins certaines d’entre elles.

Grâce à un accord avec Alloy Entertainment (qui s’occupe de la diffusion de plusieurs séries TV américaines), Amazon peut proposer aux auteurs de fanfictions inspirées des séries Gossip Girl, Pretty Little Liars et Vampire Diaries de vendre leurs textes en ligne. Les revenus générés seront ainsi répartis entre l’auteur de la fanfiction, les ayant-droits de l’œuvre originale et Amazon. Selon la taille du texte, l’auteur de la fanfiction recevra ainsi entre 20 et 35% du prix total… Une part assez faible, mais qui pourrait (je dis bien pourrait) être contrebalancée par la popularité de l’œuvre mère. Il est ainsi possible que des lecteurs soient plus intéressés par une romance estampillée Vampire Diaries plutôt que par l’oeuvre originale d’un(e) inconnu(e)…

Vampire Diaries« Vous pensez sérieusement qu’on a que ça à faire de figurer dans des fanfics ?! »

Vous l’aurez compris, l’enjeu d’Amazon est de se rapprocher des ayant-droits pour étendre ce concept à de nouvelles séries et univers de fiction, et ainsi pousser de plus en plus d’auteurs a publier leurs fanfics sur la plateforme américaine, et peut-être toucher un public de lecteurs de plus en plus large.

Les limites de Kindle Worlds

Histoire de terminer une nouvelle fois par une vilaine touche critique envers les méchantes entreprises américaines, nous pouvons réfléchir ici aux limites de ce nouveau concept apporté par Amazon. La première qui me vient en tête reste la monétisation de contenus auparavant gratuits. Je dirais que la beauté des fanfics réside en partie dans le côté passionnel de la chose, qui s’accompagne d’une diffusion gratuite des textes ainsi créés. D’un point de vue bêtement commercial, nous pouvons d’ailleurs nous demander si les lecteurs de fanfics sont assez cons aimables pour acheter du contenu qu’ils peuvent trouver gratuitement sur leurs sites favoris.

Se pose le second problème de la qualité des contenus créés. Je dois avouer que je ne suis pas un grand amateur de fanfics, je m’en remets donc à l’avis de ma chère et tendre lorsqu’elle dit qu’on y lit du très bon comme du très mauvais. Le souci reste le même sur Amazon : comment différencier le bon du mauvais ?

Terminons par un troisième problème que j’identifie ici : l’existence des très bons textes. Pour ma part, je ne serai pas opposé à l’idée d’acheter de la fanfiction à condition qu’elle soit intéressante. Je parlais tout à l’heure des nombreux livres Star Wars qui m’ont initié à cet univers. Précisons que ces livres ne sont pas véritablement des fanfics, mais bien des produits finis et « brandés« , qui ont ainsi un côté officiel (une sorte de validation du créateur de l’œuvre originale). Quand bien même ces œuvres achetées sur Amazon ne seraient pas « officielles », si elles sont véritablement excellentes, je trouve assez gênant que leur auteur ne soit rémunéré qu’entre 20 et 35% alors que sa rémunération serait double sur un texte original. Car, s’il est vrai que l’auteur n’aura pas eu à conceptualiser l’univers ou les personnages, il aura tout de même fait le plus gros du travail…

Et vous, chers lecteurs, que pensez-vous des fanfics et du Kindle Worlds ? Intéressés en tant qu’auteur ? Que lecteur ? Dites-nous tout dans les commentaires de l’article !

Advertisements

4 réflexions sur “Amazon et la fanfiction

  1. Pingback: Amazon et la fanfiction | L'édition en n...

  2. Clairement, je ne payerais pas pour une fanfiction!!
    Surtout pour tomber sur une « mauvaise » (j’ai quand même vu des choses qui hérissent les poils ou qui arrachent des larmes de désespoir en matière d’orthographe et de conjugaison!).

    Et puis je trouve que justement, les fanfictions permettent à de nombreux auteurs d’améliorer leur plume ou de tester leurs idées. C’est un échange entre auteur et lecteurs.

    Bon, après, peut être que payer certain auteurs les pousserait à FINIR leur fanfiction!
    Rien de plus frustrant que de commencer une fanfiction géniale… Pour se rendre compte qu’elle est inachevée et pas mise à jour depuis plusieurs années…

    Mais bon, il y a déjà tellement de fanfictions gratuites que je ne me vois pas payer pour.
    Je préfère me payer un livre!

  3. Vous ne manquez pas d’humour et de délicatesse dans votre chute, après avoir fait le tour de la question et de l’étude de marché d’Amazon.
    Façon de monétiser, comme vous le dites si bien, ce qui auparavant n’était pas moins médiocre, sauf exception, mais gratuit. « Jusqu’où iront- ils ? »

  4. Merci pour vos commentaires !

    @MoOw Espérons en effet que les fanfics vendues seront terminées ! Quoique, curieusement, Amazon semble prendre en compte le caractère assez court des fanfics. Il y a fort à parier que certains auteurs vont essayer de les vendre par épisodes… Si bien qu’il sera peut-être possible de tomber sur des fanfics payantes et non finalisées !

    @Monique Merci pour ces compliments ! 🙂 Après, l’idée n’est pas forcément de fustiger Amazon, même s’il est vrai que je les ai peu épargnés ces derniers temps ! Mais je dois reconnaître qu’ils seront à peu près les seuls gagnants dans cette histoire de fanfics…

    C’est assez dommage, car mieux goupillé et avec une certaine éditorialisation des contenus, ils auraient pu créer quelque chose de sympa autour de la fanfic, par exemple avec un label du genre « Agréé par les auteurs de l’oeuvre originale ». Tandis que là c’est plutôt : « Rassurez-vous, les ayant-droits toucheront leur part ! ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s