Les Enfants de l’Ô – Vanessa du Frat

Je vous en parlais dans ma dernière revue de presse, je viens de terminer la lecture du premier tome de la Saga Les Enfants de l’Ô. Il s’agit d’une saga de science-fiction écrite par Vanessa du Frat et publiée initialement en ligne, il y a un peu plus de dix ans de cela ! Après avoir remporté un grand succès avec ses textes sur la toile, Vanessa du Frat a décidé de corriger et de reprendre sa saga pour une véritable publication, en auto-édition, sous forme d’ebook comme de format papier. En résulte un premier tome d’une grande qualité, dont je vais me faire un plaisir de vous parler ici.

Les Enfants de l'Ô

Les Enfants de l’Ô est un roman assez difficile à présenter. Je parlais plus tôt de science-fiction, mais je pense qu’il ne serait pas non plus totalement inexact d’évoquer la fantasy. Et pour cause, si une partie de l’intrigue de ce premier tome se déroule sur notre bonne vieille planète bleue, en 2066 (d’où le terme de science-fiction), le reste se déroule sur Alia, une planète qui ne semble pas farouchement différente de la notre mais apporte tout de même sa propre culture et sa propre civilisation.

Si ces deux terrains de jeux peuvent paraître vastes, le lecteur ne voyagera pas outre mesure. En effet, il suivra les aventures, ou plutôt les mésaventures, de Lyen, une jeune femme enlevée à son plus jeune âge et victime de manipulations génétiques. Détenue dans un sombre complexe, sur Terre, où un père tyrannique et ses deux enfants ont implanté en elle deux embryons, la jeune femme va mystérieusement parvenir à s’échapper jusqu’à Alia. Malheureusement pour elle, Lyen va alors tomber entre les mains du DMRS, une organisation scientifique et militaire qui va se faire un plaisir d’étudier cette jeune femme enceinte jusqu’au cou et qui semble issue d’un monde inconnu.

Je vous laisse découvrir la bande-annonce de ce premier tome des Enfants de l’Ô, qui laisse déjà deviner que l’avenir de Lyen ne risque pas d’être radieux :

A présent que les présentations sont faites, je peux vous dire d’emblée que ce texte m’a beaucoup plu. Il faut dire qu’il reflète un grand professionnalisme, et que l’on ressent le grand travail apporté par l’auteur. Dans ce premier tome des Enfants de l’Ô, le récit oscille entre le destin de Lyen, capturée et étudiée sur Alia, et celui de deux de ses anciens tortionnaires terriens : les jumeaux Line et Lúka, eux-mêmes écrasés par l’influence de leur père, un scientifique despotique.

Et si ce complexe récit attise votre curiosité, sachez que vous aurez intérêt à prendre votre mal en patience ! Car Vanessa du Frat semble prendre un malin plaisir à en révéler le moins possible sur ses personnages, imbibant son texte d’une véritable nappe de mystère. Qu’est-ce qui relie les planètes Alia et Terre ? D’où est originaire Lyen ? Qu’est-ce que recherchent le Père, Lúka et Line avec leurs expériences génétiques ? Autant de questions qui vont s’accumuler au fil de la lecture, et dont les éléments de réponse seront dévoilés au compte-goutte dans ce premier tome de la saga.

Outre le mystère ambiant, ce qui marque à la lecture de ce Tome 1 est l’enfermement constant des personnages. Ne vous attendez pas à de grandes découvertes géographiques ou à l’exploration d’un monde futuriste. Ici, les deux décors principaux sont le laboratoire d’étude du DMRS, et le repaire sous-terrain, plus étroit encore, de Lúka, Line et de leur Père. En résulte un roman qui fait office de huis clos permanent, et investit donc au maximum la psychologie des personnages. Et autant vous prévenir d’emblée : il n’y a pas que du beau dans les esprits de ces derniers. Entre des scientifiques sans scrupules, des manipulateurs, des sadiques… vous ne croiserez pas que du beau monde !

Au final, je recommande Les Enfants de l’Ô à tous ceux que cette petite présentation aura attirés. Il n’est pas forcément nécessaire d’être un fan absolu de science-fiction pour plonger dans ce roman. Mieux vaut d’ailleurs aimer avant tout les sagas dramatiques, la tension et le mystère. Malheur à ceux qui détestent ne pas tout savoir ! Même une fois terminé, ce premier tome laisse derrière-lui une flopée de questions sans réponses, et ne peut que pousser à attendre avec impatience la suite de la saga.

Si la lecture de ce roman vous intéresse, je vous invite à consulter directement le site de Vanessa du Frat. Vous y trouverez le format papier au prix de 21€ et le format numérique pour la modique somme de 3,50€, ce qui est plus que raisonnable pour un texte si dense.

Bonne lecture !

Publicités

4 réflexions sur “Les Enfants de l’Ô – Vanessa du Frat

  1. Un gros coup de coeur et une belle découverte, une fois tombée dans l’univers des Enfants de l’Ô, on n’en sort pas indemme… On vit avec les personnages, cherchant à creuser leur personnalité, sonder leurs pensées et percer leurs secrets…
    Un Pur bonheur pour le lecteur, cette saga nous fait voyager et nous emporte et ça fait énormément de bien… Et le meilleur reste à venir…

  2. Pingback: Les Enfants de l'Ô (Vanessa du Frat) | La Magie des Mots

  3. Pingback: "Les Enfants de l'Ô", de Vanessa du Frat - Blog à part, troisième époque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s