5 conseils pour réussir le NaNoWriMo

Novembre n’a jamais été aussi proche ! Et avec lui approche également le NaNoWriMo, ce défi d’écriture qui pousse chaque année des auteurs à se donner à fond pour livrer, en un mois seulement, un roman de 50.000 mots. Ce défi, s’il y a peu de chances qu’il vous fasse écrire votre chef d’œuvre, est un excellent moyen de vous pousser à écrire de manière intensive. Ce sera peut-être également l’occasion de boucler votre premier roman, ou de vous prouver que vous êtes capable d’en écrire un !

Si, en toute franchise, je ne pense pas forcément participer à ce NaNoWriMo 2013, je vais tout de même profiter de l’occasion pour donner quelques conseils aux auteurs désireux de s’y coller. C’est parti pour les 5 conseils qui vous permettront de réussir votre NaNoWriMo cette année. NaNowrimo 2013

 1 – Organisez vos périodes d’écriture :

Première étape dans la préparation du NaNoWriMo : établir votre calendrier d’écriture. Rappelons-le, vous n’avez qu’un mois pour rédiger 50.000 mots, soit environ 175 pages ! Si l’information peut paraître stressante, il suffit plutôt de vous dire que vous aurez à écrire moins de 6 pages par jour pour y arriver. Cela semble déjà plus accessible, non ? Quoi qu’il en soit, pour vous en sortir, vous aurez besoin, en plus d’une certaine rapidité d’écriture, d’un bon sens de l’organisation.

Si, comme la majorité des êtres humains, vous pratiquez ce passe-temps ennuyeux que l’on appelle un travail, il faudra déterminer à quelle période de la journée ou de la semaine vous souhaitez écrire. Préférez-vous vous lever un peu plus tôt en semaine pour vous offrir une heure d’écriture, remplacer votre rendez-vous quotidien avec le Juste Prix par une séance intensive de tapotage de clavier ou encore faire une croix sur tous vos week-end de novembre ?

L’idéal, pour planifier votre NaNoWriMo, est de vous fixer des objectifs journaliers ou hebdomadaires. Un NaNoWriMo, c’est 50.000 mots par mois, 12.500 mots par semaine ou 1667 mots par jour. En fonction de votre vitesse de rédaction, vous devriez être capable de déterminer combien d’heure de travail cela représente, et donc de le planifier dans votre emploi du temps.

Notez que certains nanoteurs écrivent tous les jours de la semaine et que d’autres préfèrent bûcher comme des dingues le week-end. Les uns avanceront doucement mais paisiblement tandis que les autres seront obligés de « courir » pour rattraper leur retard. C’est à vous de voir ce qui vous convient le mieux ! N’oubliez jamais que même si l’objectif est impressionnant, il est réalisable. Certains nanoteurs, certainement les plus dangereux d’ailleurs, le bouclent en quelques jours à peine.

2 – Ne vous laissez pas distraire :

Avoir préalablement préparé son calendrier d’écriture, c’est bien, mais s’y tenir, c’est mieux ! Vous constaterez vite que le NaNoWriMo, comme l’écriture d’un roman de manière générale, est une affaire de discipline et de motivation. Le plus difficile n’est pas d’écrire 50.000 mots, mais de se pousser à écrire tous les jours ou plusieurs heures d’affilée. Si vous n’aurez aucun mal à écrire vos quarante premières pages, la lassitude risque de vous guetter après les dix premiers jours…

L’un des objectifs du NaNoWriMo est de vous montrer que vous êtes capable d’écrire de manière quotidienne. Derrière le côté défi, qui vous poussera à écrire au maximum durant le mois de novembre, vous découvrirez peut-être que vous avez plus de temps libre que vous ne le pensiez. Malheureusement, pour faire cette découverte, il faudra vous passer de vos distractions habituelles : télévision, internet, réseaux sociaux, sieste digestive… J’en passe et des meilleures !

Ne sous-estimez pas l’importance de votre calendrier d’écriture. Si vous ratez une journée d’écriture, la journée suivante exigera deux fois plus de travail, et ainsi de suite ! Le fait de ne pas respecter votre calendrier risque de vous faire accumuler le retard, ce qui vous poussera à abandonner quand vous réaliserez que vous n’êtes plus en mesure de rattraper le retard.

Si votre mois de novembre risque d’être chargé en écriture, et que vous devrez forcément faire une croix sur certaines de vos distractions, pensez tout de même à vous laisser le temps de respirer ! Mieux vaut opter pour l’écriture quotidienne et lâcher un peu de leste si le besoin s’en fait ressentir plutôt que de vous donner des objectifs qui vous pousseraient à écrire dix heures d’affilée !

3 – Quand vous n’écrivez pas, réfléchissez à ce que vous allez écrire :

Écrire est une chose, savoir quoi écrire en est une autre ! En toute honnêteté, un texte de NaNoWriMo n’a pas forcément à s’appuyer sur un récit solide. Je pense que vous aurez compris que l’objectif est d’écrire un roman de 50.000 mots, et non pas un bon roman de 50.000 mots. Si vous choisissez de profiter de ce défi d’écriture pour rédiger un roman qui vous trotte dans la tête depuis un moment, vous ne devriez pas avoir trop de mal à trouver l’inspiration. En revanche, si c’est le côté défi qui vous intéresse et que vous n’avez toujours pas idée de l’histoire que vous raconterez, veillez à ne pas faire de ce manque d’inspiration un handicap !

En effet, quand vous planifiez une heure d’écriture dans votre emploi du temps, il faut absolument que ce soit une heure d’écriture, et non pas quarante cinq minutes de réflexion et un quart d’heure d’écriture ! Comme votre objectif premier est le rendement, veillez à ne pas user votre temps devant l’écran en réfléchissant à la suite du récit. Lorsque vous êtes dans une période d’écriture, écrivez !

Vous réfléchirez au récit de votre NaNoWriMo hors de vos périodes d’écriture, avant de vous coucher par exemple, ou encore dans les transports en commun ou lors d’une pause café. Ce travail de réflexion vous permettra de ne pas vous heurter à la page blanche lorsque vous reprendrez l’écriture, et vous permettra donc un rendement optimal !

4 – Moquez-vous de la page blanche :

Pour compléter le conseil précédent, il vous faudra apprendre à ne pas vous laisser envahir par le syndrome de la page blanche. Si on comprend volontiers que pour un roman traditionnel, vous n’ayez pas envie d’écrire n’importe quoi, il faut noter qu’un projet NaNoWriMo n’est pas un roman traditionnel ! Comme votre objectif est de livrer un certain nombre de mots, mieux vaut écrire un maximum, quitte à violer les règles traditionnelles d’un bon roman.

Quand vous ne savez plus quoi écrire par manque d’inspiration, brodez ! Ajoutez une longue et ennuyante description d’un endroit inutile ou d’un personnage secondaire, inventez un dialogue pompeux entre deux personnages, voire ajoutez un retournement de situation loufoque et improbable ! Tous les moyens sont bons pour accumuler les mots.

Si vous profitez du NaNoWriMo pour écrire un roman qui vous tient à cœur, vous devriez avoir suffisamment réfléchi au récit pour éviter d’avoir trop souvent recours à ce type de stratagème, qui risque de gâcher la qualité du roman et d’exiger un plus grand travail de réécriture par la suite. Si seul le défi des 50.000 mots vous intéresse, usez à loisir de cet artifice car vous vous moquez bien que le résultat final soit illisible !

5 – Participer aux rencontres entre nanoteurs :

Dernier conseil pour la route, tâchez de profiter de l’aspect communautaire du NaNoWriMo pour vous motiver. Si, nous le savons tous, l’écriture est une tâche d’ermite solitaire, il peut parfois être bon de la pratiquer avec d’autres ermites ! Croyez-moi, rien n’est plus motivant que le tapotement studieux d’une meute de nanoteurs pressés.

Et entre deux moments d’écriture, ce sera l’occasion de partager votre expérience avec les autres participants et de découvrir avec satisfaction que vous n’êtes pas aussi en retard que vous le pensiez. Un bon conseil, renseignez-vous sur le forum NaNoWriMo France pour savoir quand et où sont organisées les rencontres, voire pour proposer vos propres rencontres entre nanoteurs !

Le mot de la fin

J’espère que vous vous en êtes rendu compte, mais ces conseils s’appliquent essentiellement pour les participants du NaNoWriMo. Écrire un roman à vitesse grand V, avec un impératif de rendement, est totalement différent d’écrire un roman avec l’intention de le publier. Ne vous faites pas d’illusions, les 50.000 mots de votre NaNoWriMo auront certainement besoin d’une bonne révision avant d’être publiables, mais là n’est pas forcément l’enjeu de ce défi d’écriture.

Néanmoins, l’expérience NaNoWriMo peut s’avérer enrichissante pour tout aspirant auteur. Avoir un calendrier d’écriture, écrire de manière quotidienne, rencontrer d’autres auteurs, réfléchir à son récit… Ce sont autant de pratiques qui vous serviront grandement dans l’écriture quotidienne de vos romans, et qui vous permettront de finaliser vos projets d’écriture.

Vous aimerez peut-être

Comment devenir un auteur ?

J’ai un NaNoWriMo et toutes mes dents ! (ou presque…)

Publicités

5 réflexions sur “5 conseils pour réussir le NaNoWriMo

  1. Pingback: NaNoWriMo 2014 : je me lance ! | Le Boudoir de la Damoiselle

  2. Tu as oublié de parler d’une chose : pas de correction en cours de route !
    C’est ce qui fait perdre le plus de temps… foi de nanoteuse 😉
    Problème de chronologie ou autre : tant pis, on verra ça après Novembre.
    Et quand on cale, on colle un Gator dans l’histoire (mascotte du nanowrimo) 😉

  3. Tu t’es trompé sur un point quand même important : on écrit 50 000 mots, soit environ 100-110 pages en 12 interligne simple sur une page A4, 175 p. est l’équivalent en format poche ! Donc il n’y a pas 6 pages à écrire par jour, mais environ 2-3 🙂

  4. Pour la motivation, on peut aussi la jouer « compet ». Il existe une appli le Wrimo Companion qui permet de voir où en sont les autres nanoteurs.
    Sans vouloir jouer la médaille, ça peut donner le coup de pied au cul qui manque pour pousser à l’écriture 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s