Le confinement est-il le meilleur moment pour écrire ?

Curieuse période que traverse le monde, à l’heure où des milliers de personnes sont « coincées » chez elles, à attendre que le temps passe. Plutôt que de chercher à m’interroger plus en avant sur les origines et implications de ce confinement, je me suis dit qu’il était utile ici de rappeler que ce dernier était une opportunité de se mettre ou de se remettre à l’écriture. Alors, les mesures de confinement vont-elles donner naissance à une nouvelle génération d’auteurs ? C’est le sujet dont nous allons parler aujourd’hui…

Ecrire durant le confinement

L’écriture : une activité de confiné ?

Si vous avez toujours apprécié l’écriture, ou si vous avez toujours rêvé d’écrire, il se peut que sommeille en vous un(e) solitaire plus ou moins assumé(e).

Le confinement pourrait justement être l’opportunité de réveiller cet écrivain ermite qui sommeille en vous.

L’écriture et la solitude

Parler de confinement et d’écriture est loin d’être une aberration, bien au contraire. L’acte même d’écrire n’est-il pas en soi une sorte d’isolement ?

J’ai toujours pensé que l’écriture était l’activité solitaire par excellence. Pour écrire, il faut être seul, de préférence au calme. Même si plusieurs auteurs décident de s’associer pour donner naissance à un livre, chacun n’écrira que de son côté. Et il faut des heures et des heures de cette solitude pour pondre quelque chose de lisible et d’appréciable.

Le plus ironique est que l’ouvrage créé est lui-même une source importante d’isolement, car la lecture est elle aussi (dans une moindre mesure) une activité solitaire.

La beauté de la chose est que l’écrivain utilise l’écriture pour sortir de son isolement, ce qui permet au lecteur de faire de même par le biais de la lecture. Mais ne dévions pas du sujet !

Confinés : des conditions parfaites pour écrire ?

J’ai toujours pensé que l’isolement complet, sur une courte période, était la meilleure manière d’écrire un livre.

Dans mon idéal de création, je me suis toujours dit qu’un écrivain prolifique devrait écrire un livre en trois grandes étapes fondamentales :

  1. Dans un premier temps, il faudrait réfléchir au moins 6 mois au livre qu’on aimerait écrire, sans forcément coucher quoi que ce soit sur le papier. Cette étape ne peut se faire dans la solitude, car c’est la vie quotidienne qui va alimenter l’inspiration d’un écrivain. Cette étape doit forcément s’étaler sur une période assez longue, qui va permettre de faire mûrir l’idée du roman (ou de la faire « mourir » si elle est particulièrement mauvaise !).
  2. Par la suite, l’auteur gagnerait à être isolé un mois ou deux pour coucher son livre sur le papier. Il s’agit alors de gratter, gratter, gratter, pour écrire une masse parfois informe, mais au moins tangible, et mettre le point final à son roman.
  3. Enfin, l’écrivain consciencieux devrait prendre quelques mois pour relire et affiner ses écrits. Cette période le fera quitter la solitude, car des avis externes seront essentiels pour accompagner la correction et affiner le récit.

En vérité, je n’ai jamais moi-même éprouvé cette méthode (faute de pouvoir m’isoler un mois ou deux !) et elle reste à la fois théorique et idéalisée. J’imagine qu’un écrivain professionnel sera le mieux à même de vous indiquer comment pondre un à deux livres par an durant toute sa carrière.

Néanmoins, j’en tire la conclusion que le confinement ne doit pas être considéré comme un enfermement… mais plutôt comme l’opportunité unique d’écrire le livre que vous avez toujours voulu écrire.

Vous en êtes à la période 2 du cycle d’écriture idéal… Et il restera toute la fin 2020 pour corriger le livre gargantuesque que vous allez pondre durant le confinement !

Confinement et écriture

Il est intéressant de remarquer que devoir rester chez soi est une épreuve pour les uns, et un quotidien pour les autres. Introverti(e), extraverti(e), solitaire, dépendant(e) affecti(f/ve), phobique social… Selon la nature de chacun, l’expérience prendra des réalités différentes.

En dehors de votre personnalité profonde et de votre capacité ou de vos habitudes à rester seul(e) viennent se greffer toutes les psychoses liées à l’incertitude, à la maladie, à l’économie… En bref, si le confinement n’est pas forcément dramatique, ce n’est pas pour autant une période facile (y compris pour les ermites !).

Il me parait alors intéressant de voir notre sujet dans les deux sens : si le confinement est l’occasion d’écrire, écrire est l’occasion de sortir du confinement

C’est en ce sens qu’il est utile de réfléchir, en cette période étrange, à l’intérêt de se mettre à écrire un roman.

Ecriture et solitude

Contrairement à bien d’autres loisirs, l’écriture a plus d’intérêt quand elle est pratiquée dans la solitude (Image par wgbieber)

Pourquoi lire et écrire pendant la quarantaine ?

L’un des premiers questionnements des personnes particulièrement sociables qui se sont subitement retrouvées coincées chez elle était le suivant :

Que vais-je bien pouvoir foutre de mes journées ?!

Tout en excusant volontiers leur grossièreté, face à la gravité de la situation, il est important de noter que lire et écrire sont deux activités idéales pour s’occuper l’esprit, comme nous allons le voir ensemble :

L’intérêt de la lecture en plein confinement

La lecture est une activité fondamentalement différente de la télévision ou de Netflix. Si, dans l’idée, le livre ressemble à un film ou à une série (il vous présente une histoire), la lecture stimule bien plus l’imagination, et accapare davantage votre esprit.

La lecture est en effet un passe-temps qui exige une attention nettement plus exclusive que la télévision. Essayez donc de lire un livre tout en consultant votre Smartphone ou en discutant avec votre famille !

Certaines études tendent par ailleurs à montrer que la lecture est une activité dont les effets sont proches de ceux de la méditation. La lecture n’utilise par ailleurs pas d’écran rétroéclairé, ce qui fatigue un peu moins vos yeux (notamment à l’approche de la nuit).

Et si j’évoque la lecture dans cet article avant tout destiné à l’écriture, c’est tout simplement car les deux me paraissent assez complémentaires. Lire est une manière comme une autre de :

  • Stimuler votre imagination. Autant dire que ce sera certainement nécessaire dans une période où vous ne voyez personne, et où les sources d’inspiration du quotidien sont de ce fait très limitées.
  • Vous monter l’exemple. Vous réalisez qu’un roman vous passionne, même en ces temps difficiles ? Dans ce cas, à votre tour de prendre la plume ! Et à défaut d’y trouver une vocation, la lecture peut tout du moins vous aider à mettre correctement en page vos écrits. C’est toujours ça de pris !

Vous l’aurez compris, lire durant le confinement est donc une riche idée, que ce soit pour stimuler votre créativité ou tout simplement pour passer le temps ! Mais si nous revenions plutôt à l’écriture ?

Lecture et confinement

La lecture est toujours une belle manière de s’évader du quotidien (Image par Pexels)

Les atouts de l’écriture durant la quarantaine

L’écriture est un passe-temps quant à lui plus actif, et qui a l’avantage de ne nécessiter pratiquement aucun matériel. Il vous suffira d’un ordinateur, ou à défaut d’un cahier et d’un stylo.

Autrement dit : il sera plus simple de rédiger un roman durant le confinement plutôt que de tourner un court-métrage ou d’enregistrer un album de jazz !

En dehors de cette facilité d’accès, de nombreuses raisons vous poussent à écrire dans une période de confinement :

  • En premier lieu, vous avez certainement du temps devant vous. Plutôt que de vous ennuyer ou de broyer du noir, pourquoi ne pas enfin écrire le roman que vous avez toujours voulu écrire ?
  • Ensuite, l’écriture est une belle opportunité d’évasion. Faute de pouvoir voyager en ce moment, faites voyager vos personnages, que ce soit dans des lieux réels ou imaginaires.
  • Notons également qu’écrire un roman occupe beaucoup l’esprit. Entre la réflexion liée au récit et l’écriture en elle-même, écrire prends du temps. Voilà qui tombe bien si vous cherchez comment en perdre efficacement (et comment concentrer votre réflexion sur une chose constructive) !
  • Enfin, l’écriture d’un roman est un projet concret. Si vous ne travaillez pas ou plus, ou si vous êtes dans l’incapacité de faire du télétravail, ce nouveau projet va vous permettre d’avoir le sentiment d’avancer, et de faire quelque chose d’utile en cette période si particulière.

Qui devrait écrire durant le confinement ?

Si vous écrivez déjà au quotidien, je ne suis pas sûr que vous ayez attendu cet article pour vous y mettre durant la quarantaine. Mais en dehors de ce fait évident, il est bon de noter que le confinement donne à n’importe qui l’occasion d’écrire.

Même si vous n’avez jamais écrit de fiction, pourquoi ne pas profiter de ce moment unique de votre vie pour essayer cette activité nouvelle, ne serait-ce que pour quelques semaines ?

Naturellement, votre situation de confinement vous laissera plus ou moins d’opportunités d’écrire :

  • Ceux qui ont trois enfants à la maison auront un peu moins le temps de s’adonner à l’écriture. Mais cela peut rester une activité de choix entre deux siestes de bébé, ou au moment où vos petits monstres sont couchés, pour penser à autre chose à la fin de la journée.
  • Si vous êtes seul(e) ou en couple durant le confinement, lâchez vous ! Commencer l’écriture d’un roman peut être une belle manière de retrouver un peu de temps « pour vous », et de vous ouvrir à de nouveaux horizons.

Loin de moi l’idée de chercher à vous faire créer des amis imaginaires durant la quarantaine, mais créer des personnages peut être l’occasion de briser votre solitude forcée ! Et cela ne vous empêche en rien d’appeler vos proches et de « vrais humains » de temps à autres…

Quarantaine et écriture

C’est le moment de ressortir votre plus belle machine à écrire (Image par Jill Wellington)

Quel roman écrire durant le confinement ?

Pour conclure sur le sujet, je me disais qu’il pouvait être intéressant de vous souffler quelques idées de projets sur lesquels travailler, en particulier si vous n’avez pas l’habitude d’écrire.

Alors, que faut-il écrire pour s’occuper l’esprit en ce moment ?

Votre projet d’écriture en cours

Si vous êtes déjà écrivain ou écrivaine en herbe ou confirmé(e), je ne vous apprends rien de nouveau : vous avez tout intérêt à profiter de cette retraite forcée pour avancer sur votre projet !

Je parle ici non seulement des projets d’écriture que vous avez déjà commencé, il y a un mois, six mois, un an, dix ans… Continuez vos écrits ou reprenez ce vieux manuscrit qui trainait depuis quelques mois ou années dans vos tiroirs !

Mais je parle aussi des projets que vous n’avez jamais osé écrire. Si vous êtes du genre à vous dire « tiens, j’aimerai bien écrire un livre… » et à garder quelques idées en tête à droite à gauche, pourquoi ne pas passer enfin le pas ?

Au mieux vous allez enfin pouvoir écrire ce livre qui vous tenait tant à cœur. Au pire vous aurez pu tuer un peu le temps autrement qu’en regardant trois fois l’intégrale de Dallas à la télévision.

Le journal de bord du confinement

Si vous cherchez avant tout à vous occuper, et pas forcément à écrire l’œuvre d’une vie, grand bien vous fasse !

Faute d’inspiration, pourquoi ne pas profiter de la quarantaine pour rédiger un journal de bord ? Écrire un journal intime est une belle manière de commencer l’écriture. Cela peut aussi être l’occasion pour vous de faire une petite introspection, et de livrer ce que vous pouvez avoir sur le coeur.

Vous vous dites peut-être que le journal de bord du confinement sera loin d’être passionnant (en particulier si vous êtes effectivement confiné(e) 24/24 dans votre domicile). Et pourtant, ce peut être l’occasion de laisser vagabonder votre plume, de vous interroger sur votre quotidien, sur votre manière de réagir à l’inattendu, sur vos sentiments, vos craintes, vos espoirs…

Attention, l’idée n’est pas de vous apitoyer sur notre sort à tous si jamais les évènements récents vous angoissent ! Si vous ne souhaitez plus entendre parler de quarantaine, le mieux sera peut être d’écrire de la fiction…

Un journal de bord romancé

Une manière intéressante d’écrire le quotidien sans l’écrire peut être d’écrire un faux journal intime sur les évènements récents (ou sur d’autres évènements).

Selon votre genre de prédilection et votre humeur du moment, le journal intime du confinement peut rapidement laisser place aux idées les plus géniales et farfelues :

  • En fouillant dans vos vieilles affaires, vous trouvez un carton qui appartenait à votre vieil oncle farfelu, et réalisez que ce dernier était un savant fou dont la plus récente invention permet d’ouvrir un portail vers de nouvelles dimensions…
  • Coincé(e) dans votre appartement, vous commencez à espionner les voisins de l’immeuble d’en face, et réalisez que l’un d’entre eux est un assassin professionnel.
  • Dans le calme du confinement, vous apprenez avec effroi que la maladie tourne à l’invasion zombie. C’est le moment de savoir comment votre stock de PQ va vous permettre de lutter contre les morts vivants !
  • À présent que vous passez la journée à la maison, vous remarquez que tous vos objets prennent vie dès que vous n’êtes pas là. C’est enfin l’occasion de savoir où partent toutes ces chaussettes que vous avez perdu au fil des années !

Cette version « imaginative » du journal de bord peut vous aider à rêver à d’autres choses, et pourquoi pas donner naissance à un roman passionnant et inattendu ?

Trouver un thème de roman

Pourquoi ne pas écrire les fabuleuses aventures de votre chat durant le confinement ? (Image parDavid Mark)

Un livre pour enfants

Vous êtes mère ou père de famille avec la lourde responsabilité de prendre soin de vos enfants, tout en les divertissant, le tout dans un appartement de 15 m² ?

Dans ce cas, pourquoi ne pas inclure directement vos enfants dans votre exercice d’écriture, que ce soit directement ou indirectement ?

  • Vous pouvez par exemple écrire un livre en impliquant vos enfants. Demandez-leur quelle histoire ils souhaitent imaginer, laissez-les choisir les personnages (eux-mêmes, leurs doudous, leurs amis., leurs cousins..) et inventez tous ensemble une histoire fantastique.
  • Ou si vous êtes en panne de livres pour enfant, inventez vous-même de nouvelles aventures à leur raconter, pour les aider à dormir ou tout simplement les divertir dans la journée.

Impliquer vos enfants dans l’écriture (faites les par exemple dessiner les illustrations) peut être une manière unique de créer une histoire dont vous vous souviendrez tous ensemble pour des années durant.

Naturellement, et pour conclure notre sujet du jour, vous pouvez également écrire toute histoire qui vous passe par la tête, bonne ou mauvaise, douce ou cruelle, drôle ou dramatique. L’essentiel est de prendre du plaisir dans l’écriture, et de créer quelque chose qui vous plaît.

À vos plumes, stylos et claviers… Et bon confinement à tous !

3 réflexions sur “Le confinement est-il le meilleur moment pour écrire ?

  1. Mais, mais, mais… Tu es encore vivant ?!!!!

    J’en déduis donc, vu le contenu de l’article, que tu vas profiter des deux mois de confinement (ah non, excuse-moi, des quinze jours renouvelables 3 fois…) pour écrire un nouveau chef d’œuvre ?

    En tout cas, contente de te relire 🙂

  2. Je suis heureux de vos commentaires, pour moi écrire ,c’est un besoin,disons que je rêve mes récits ,ainsi que mes chansons musiques et paroles, j’ai 79 ans , le matin je fais mon Chacra pendant 20 minutes,puis un peu de sport, après 1 heure de marche ,j’aime lire et je trouve que c’est extraordinaire de voyager dans la lecture ,recevez cher Pierrick mes sincères amitiés . Kochersperger Marcel

  3. C’est timidement que j’écris mon premier commentaire sur ce site.
    En fait, je l’ai découvert hier, j’ai déjà lu pas mal d’articles.
    C’est très agréable de vous lire, c’est fluide et compréhensible, c’est la première fois que je tombe sur un « blog » qui m’accroche autant.
    Grâce à vous, ce confinement qui m’angoissait beaucoup est maintenant une source de temps que je peux pleinement exploiter et ainsi m’évader dans l’écriture (et les livres 😉 ).
    J’ai hâte de vous lire à nouveau ! 🙂

    A vous et aux personnes qui me lisent, restez prudent et prenez soin de vous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.