Quand le numérique s’invite dans le papier

Alors que les livres papier et numériques ont souvent été considérés comme des frères ennemis, on voit de plus en plus apparaître des solutions qui les utilisent conjointement. Inviter le numérique dans le format papier permet en effet de profiter du meilleur des deux mondes, et c’est loin d’être une mauvaise idée !

Pour aborder ce sujet ici, j’ai décidé de vous présenter aujourd’hui une start-up française qui a tout misé sur cette idée : Snapbook. Cette société propose en effet aux éditeurs d’intégrer des contenus numériques dans leurs livres papier. Lumière sur cette technologie et ses applications !

Logo Snapbook

Livre papier et numérique : de grands ennemis ?

Si le livre numérique se fait de plus en plus populaire en France, il a toujours eu des détracteurs. Ce qu’on lui a souvent reproché, c’est de vouloir tuer le livre papier.

Force est de constater que le numérique est entré depuis longtemps dans les pratiques de lecture.La plupart des lecteurs disposent aujourd’hui d’un smartphone ou d’une tablette, qu’ils utilisent sans mal pour lire des articles de presse, voire tout simplement des ebooks. Cependant, cela ne les empêche pas de continuer à acheter des livres papier.

Plutôt que de se limiter à voir le numérique comme l’ennemi du papier, il paraît plus constructif de réfléchir à ce qu’il peut apporter au format papier, et à la lecture en général.

L’intérêt principal du numérique est qu’il peut fournir du contenu supplémentaire, à l’instar de sons, de vidéos, de commentaires, etc. Appliqué à la littérature, le numérique peut permettre de créer une narration transmédia, et donc de sublimer l’univers du livre.

Et si le numérique était plus complémentaire au livre papier qu'il n y paraît ?

Et si le numérique était plus complémentaire au livre papier qu’il n’y paraît ?

Snapbook, la start-up qui marie le papier et le numérique

Intégrer des contenus numériques à des livres papier, c’est le pari que s’est fait Snapbook, une jeune start-up  française composée de trois ingénieurs spécialisés dans les univers du livre. L’idée de Snapbook est de créer de nouvelles formes narratives en invitant le numérique dans les livres.

Pour cela, la société s’appuie sur une technologie de reconnaissance d’images. Le concept est simple : le lecteur prend en photo une page de son livre papier, à l’aide d’une application dédiée sur son smartphone ou sa tablette, et accède ainsi à un contenu numérique choisi par l’éditeur.

Images, vidéo, jeux, texte supplémentaire… L’éditeur est libre d’intégrer n’importe quel contenu numérique à son livre papier. Pour le lecteur, cela permet de bénéficier d’une expérience différente et de prolonger sa lecture grâce au numérique. Pour l’auteur/éditeur, c’est l’occasion de proposer des livres originaux et de profiter de l’engouement numérique pour sublimer le papier.

Snapbook apporte de l’interactivité au livre papier

Snapbook apporte de l’interactivité au livre papier

Exemples d’utilisation de la technologie Snapbook

Utiliser la technologie de reconnaissance d’image dans l’édition papier peut offrir de multiples applications :

  • Ajouter du contenu audio à un texte (podcast, sons, chansons…)
  • Intégrer des mécaniques de jeux dans un ouvrage (questions, etc.)
  • Ajouter du contenu supplémentaire sans alourdir le récit
  • Guider le lecteur qui cherche à en savoir plus
  • Etc.

En d’autres termes, l’ajout du numérique dans un livre papier permet de profiter du meilleur des deux univers. C’est aussi l’occasion de rajeunir le format papier… sans pour autant le faire disparaître !

En savoir plus sur Snapbook

Si le sujet de la reconnaissance d’image vous intéresse, ou que vous aimeriez en savoir plus sur les services proposés par Snapbook, je vous invite à consulter leur site internet. Ils y présentent leurs premières réalisations, à l’instar du tout premier tome de la collection jeunesse Oh ! Les mains, publiée par les Éditions des braques.

Si la technologie de la reconnaissance d’image est déjà utilisée outre-Atlantique dans l’édition papier, il y a fort à parier pour que son usage se développe également en France, certainement grâce à l’implication de Snapbook. C’est en tout cas tout ce qu’on leur souhaite !

Vous aimerez peut-être

> Pour ou contre le livre payé à la page lue ?

> Oculus Rift : vers une réalité virtuelle ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s