Comment avancer sur un projet d’écriture ?

Il y a déjà un certain temps, je vous expliquais à travers un article comment trier des projets d’écriture. Il s’agissait alors de chercher comment éviter d’accumuler les projets de roman et faire en sorte de finaliser enfin un ouvrage. Et tout auteur pourra vous expliquer à quel point cela est plus difficile qu’il n’y paraît !

À travers un commentaire sur ledit article, l’amie Nadège a posé une question tout aussi intéressante : comment débloquer un projet en cours ? Car oui, si vous travaillez depuis longtemps sur un même roman, mais que vous êtes en panne sèche depuis des mois, vous pourriez avoir besoin de quelques conseils.

Alors, est-il possible de reprendre un roman délaissé depuis des années ? Et comment réussir à le finaliser ? Essayons de trouver les réponses ensemble !

Finir un roman

Pourquoi reprendre un projet d’écriture abandonné ?

Comme tout écrivain qui se respecte, vous avez sûrement au fond de vos tiroirs quelques projets d’écriture en cours (mais qui ne sont plus vraiment en cours) de cinquante pages ou plus. Notez bien que je ne juge pas, j’ai un roman de 500 pages sous le coude, auquel je n’ai pas touché depuis près de cinq ans !

Que faire d’un roman non finalisé ?

Face à un projet d’écriture abandonné, il existe en tout et pour tout trois comportements possibles :

  1. Vous admettez votre échec et décidez de supprimer à tout jamais le projet.
  2. Vous refusez d’admettre votre échec et conservez le projet par attachement sentimental, même si vous savez que vous ne reviendrez jamais dessus.
  3. Vous prenez votre courage à demain et décidez de continuer le projet.

Nombre des auteurs vont pencher pour la solution numéro 2, qui n’est pas si mauvaise puisqu’elle peut permettre d’embrayer, un beau jour peut-être, sur la solution numéro 3.

écrire un roman

Faut-il jeter vos projets d’écriture à la poubelle ? (crédits photo : Sébastien Wertz)

Est-il judicieux de reprendre un roman abandonné ?

Pour faire votre choix quant au destin de ce projet abandonné, le mieux est encore d’analyser pourquoi vous l’avez abandonné, et d’essayer d’avoir un regard objectif sur le projet à l’état actuel.

En la matière, comme partout ailleurs, toutes les philosophies existent. Certains vont dire qu’il faut absolument finaliser ses projets d’écriture et d’autres que cela est une perte de temps. J’ai lu quelque part que certains déconseillent de passer plus de deux ans sur un même ouvrage, car le style d’un auteur change trop dans ce laps de temps.

Pour ma part, je dirais simplement : faites comme bon vous semble ! Si vous avez écrit plusieurs chapitres d’un livre qui parait prometteur, même si c’était il y a des années de cela, je ne vois pas ce qui vous empêche de le reprendre. Naturellement, il est important de garder un minimum de discernement. Si vous trouvez que votre ouvrage n’a ni queue ni tête et est irrattrapable, inutile de vous torturer en essayant de le reprendre.

Prenez également en compte le temps que vous prendra la reprise de ce projet. Pour exemple, j’ai partiellement abandonné mon projet de 500 pages, comme je vous en parlais ici, car le reprendre exigerait plus de temps que l’écriture de nouveaux ouvrages.

À vous de choisir si vous préférez terminer l’écriture d’un livre, ou terminer l’écriture de ce livre.

Comment débloquer un projet d’écriture ?

Alors, vous penchez pour l’option 3 et avez envie de reprendre un projet jusque là en suspens ? Parfait ! Ce n’est pas parce que vous n’avez pas écrit depuis des mois qu’il faut forcément jeter l’éponge. Au contraire, écrire un livre n’a rien de facile et il est tout à fait normal d’avoir des périodes de vide.

Cependant, il sera bon d’avoir une certaine méthode au moment de débloquer un projet d’écriture. J’ai rassemblé ici quelques conseils qui me semblent bons à connaître, et qui pourraient vous aider à avancer dans l’écriture :

1. Vous rappeler pourquoi vous avez abandonné ce projet

Avant même de commencer à écrire à nouveau, essayez de vous rappeler pourquoi vous n’avez pas finalisé ce roman la dernière fois. Cela vaut surtout si vous l’avez abandonné depuis de longs mois.

Le but pour vous est d’analyser les raisons de votre abandon, pour éviter qu’il se réitère. Cela pourrait aussi être l’occasion de changer d’avis et d’abandonner le projet.

Pour exemple, si vous aviez simplement eu quelques problèmes personnels qui vous ont empêché d’écrire, rien ne vous empêchera de reprendre l’écriture. Au contraire, si vous avez arrêté ce roman parce qu’il vous paraissait mauvais, poussif, ou encore que vous n’êtes plus du tout attaché à ce projet, il sera bon de vérifier que ce n’est plus le cas.

L’essentiel est d’être bien décidé à finir ce livre. Reprendre le projet pour l’abandonner à nouveau dans un mois sera contre-productif, et il vaudrait mieux alors partir sur un nouveau projet.

2. Relire votre texte

Vous êtes sûr de vouloir reprendre le projet ? Dans ce cas, la toute première étape sera de relire votre ouvrage. Je ne parle pas de relire le texte là où vous l’avez laissé, mais bien entendu de tout relire, de la première à la dernière page (même si celle-ci n’est que temporaire).

Il est en effet essentiel que vous vous rappeliez TOUT ce que vous avez appris au lecteur, histoire d’être certain de garder une cohérence globale. Si vos personnages changent de couleur de cheveux, oublient ce qu’ils ont déjà fait ou se répètent, et que tout cela n’est pas censé être dans le récit, c’est mauvais signe !

relire son texte

Relire son texte est un bon moyen de commencer les choses ! (crédits photo :
Kamil Porembiński)

Par ailleurs, relire son texte est une excellente manière de se remettre en selle. Vous pourriez alors vous rappeler ce qui fait la force de votre texte, avoir de nouvelles idées sur son dénouement et repartir d’un bon pied.

Attention, une relecture n’est pas une correction. Certes, vous pouvez tout à fait supprimer des fautes si vous en voyez, mais ne commencez pas à tout réécrire de A à Z. Si vous pensez que votre projet dans son état actuel en a besoin, il sera peut-être plus intéressant et moins chronophage de le réécrire entièrement.

Une fois encore, ce conseil ne s’applique que si vous avez abandonné le projet depuis longtemps. Inutile de relire tout votre texte après l’avoir lâché pendant une semaine, ce serait une véritable perte de temps !

3. Changer de méthode d’écriture

Si vous avez suivi mes conseils (et dans le cas contraire, honte à vous !), vous venez à présent de terminer la lecture de votre projet, et vient le moment fatidique de reprendre son écriture. C’est bien souvent à cet instant que survient le syndrome de la page blanche.

En tant que relecteur, vous gardiez un rôle passif dans l’écriture du roman, et vient le moment de reprendre le rôle actif, ô combien plus intimidant. Si vous parvenez à reprendre l’écriture sans craintes ni doutes, c’est parfait ! Dans le cas contraire, il pourra être intéressant de changer votre méthode d’écriture pour stimuler votre créativité.

On trouve souvent deux types d’auteurs : ceux qui écrivent au fil de la plume, et ceux qui s’appuient sur un plan bien défini à l’avance.

Planifier un roman

Êtes-vous du genre à bien planifier vos romans ou à écrire sur le tas ? (crédits photo :
Ignacio Palomo Duarte)

Pour ma part, je me situe davantage dans la première catégorie. Si la finalité de mon roman est que les deux personnages principaux se marient, je sais forcément qu’ils doivent se rencontrer, puis tomber amoureux, puis se marier, avec si possible quelques éléments perturbateurs qui donneront un peu de sel au récit. J’improviserai le reste au fil du roman lors de l’écriture.

Si vous travaillez comme moi, et que vous êtes bloqué, le mieux sera de changer votre méthode et de commencer à rédiger un plan, chapitre par chapitre. Il est inutile de trop développer votre plan. L’idéal est de pouvoir résumer chaque chapitre en une phrase ou deux : chapitre 1,  je présente les personnages principaux; chapitre 2, ils se rencontrent; chapitre 3, ils tombent amoureux; etc.

Dans le cas contraire, si vous vous appuyez sur un plan et que ce dernier ne vous convient plus, essayez de vous en écarter pour vous laisser porter par le récit. S’éloigner de votre plan initial permettra de stimuler votre créativité, et de redonner de l’intérêt à l’écriture.

N’oubliez pas que le cerveau est un muscle. Vous écarter de vos méthodes et de votre zone de confort va le faire travailler, et donc augmenter votre implication et votre motivation.

4. Posez-vous les bonnes questions

Dans l’imaginaire collectif, un auteur est un type (ou une dame, bien entendu) qui pianote sans arrêt sur son clavier jusqu’à pondre un chef-d’œuvre. En réalité, il ne faut pas sous-estimer l’importance de la réflexion dans l’écriture d’un roman.

Si vous bloquez dans l’écriture, c’est que le récit n’est pas suffisamment clair dans votre tête pour que vous puissiez le finaliser. Or, il existe un outil inestimable si vous n’avez pas de réponse : la question.

Pour faire avancer le récit, il faudra vous poser un maximum de questions : quels sont les objectifs de mes personnages ? Quels sont leurs doutes ? Qu’est-ce qui les empêche d’avancer ? Comment les rendre plus attachants ? Comment rendre mon récit plus crédible ? Comment redonner de l’intérêt à l’intrigue ? Et tant d’autres encore !

écrire un roman

Pour votre roman, vous êtes-vous posé les bonnes questions ?

Un roman de qualité va souvent s’appuyer sur des réponses simplissimes, et vous réaliserez bien souvent qu’il n’y a pas à vous creuser la tête plus que cela.

Dans mon exemple de roman, je dois simplement faire en sorte que l’histoire d’amour soit attachante tout en ayant un enjeu. Chaque auteur trouvera alors ses enjeux et sa manière de les présenter. Dans Roméo et Juliette, les personnages sont issus de familles rivales. Dans Nos étoiles contraires, les personnages sont atteints de maladies incurables. Dans Madame Bovary, la personnage principale s’ennuie de son mariage.

Dès lors, la simple question Qu’est-ce qui empêche à mes personnages de vivre leur amour ? donne naissance à des œuvres radicalement différentes, et me permet de poursuivre le récit.

5. Gardez en tête le message du roman

Une autre manière de garder le cap et de continuer l’écriture est de vous rappeler ce que vous aviez l’attention de raconter lorsque vous avez débuté le roman. Les romans qui ont un message fort ont tendance à plus marquer que les romans qui se content de raconter une histoire.

Si la finalité de mon roman d’amour est de présenter une histoire d’amour, alors son écriture sera ennuyeuse et le livre final banal.

Ainsi, la pièce Roméo et Juliette ne se contente pas de présenter une romance. Elle présente davantage une ville marquée par une rivalité historique entre deux clans et les conséquences tragiques de cette rivalité.

Aujourd’hui, vous pourriez tout à fait écrire un roman d’amour basé sur une rencontre ayant lieu via Meetic ou tout autre site de rencontre. Si le roman a pour but de montrer le côté factice des rencontres arrangées et l’hypocrisie de chacun sur les réseaux sociaux, il aura beaucoup plus d’intérêt que s’il se concentre sur une amourette, aussi heureuse soit-elle.

Disposer ainsi d’un message ou d’un objectif général vous aidera à continuer et à finaliser le récit.

6. Écrivez !

Pour conclure, le meilleur conseil que je puisse encore vous donner est tout simplement d’écrire ! Aussi bête que cela soit, votre roman n’avancera jamais si vous ne l’écrivez pas.

Il sera donc inutile de le conceptualiser des heures ou de réfléchir sans cesse à son déroulement si vous ne prenez pas la peine d’en écrire quelques lignes.

écriture

L’un des essentiels est d’écrire de manière régulière (crédits photos :
José Manuel Ríos Valiente)

En écriture, chacun son rythme. Ce n’est pas une honte si vous n’arrivez pas à finir un roman en une semaine, un mois ou même un an. L’essentiel est que vous écriviez régulièrement, ne serait-ce qu’une page de temps à autre.

Un bon moyen pour cela est de vous ménager un temps d’écriture dans votre agenda, ne serait-ce qu’une fois par semaine.

Et vous ? Quels sont les autres techniques que vous employez pour reprendre un récit que vous aviez abandonné ? N’hésitez pas  à partager vos astuces dans les commentaires de cet article !

Vous aimerez peut-être…

> Apprendre à travailler ses personnages

> Trouvez les noms de vos personnages

Advertisements

9 réflexions sur “Comment avancer sur un projet d’écriture ?

  1. Article intéressant même s’il n’offre rien de révolutionnaire, le contenu relève du simple bon sens… certains évoqueront les feuilletonistes du XIXe s. qui riraient la ligne… mais pour le moins cet article permet de poser le problème et d’en faire rapidement le tour. On notera en souriant quelques fautes d’orthographe, quelques tics de langage et quelques contresens.
    Une relecture avant publication n’aurait pas été inutile 😉

  2. Ca fait un peu plus d’1 an que je me suis mise aux nouvelles, justement. Et m’empêcher d’avoir d’autres idées pour une histoire et ne pas les mettre par écrit… mouarf ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s